Alimentation
10.12.2020

L’alimentation BARF, bonne ou mauvaise idée ?

BARF est l’acronyme de “Biologically Appropriate Raw Food”. Il s’agit d’un régime réfléchi pour les carnivores domestiques (aussi bien les chiens que les chats ou les furets) et basé sur l’idée que pour que les animaux puissent atteindre leur potentiel génétique en terme de santé, de longévité, de reproduction, etc.,  il est nécessaire que leur régime alimentaire se rapproche le plus possible de celui que l’évolution a sélectionné pour eux. Cela peut paraître un peu complexe, mais c’est en réalité assez simple !

Concrètement, le repas d’un chien suivant le régime BARF sera composé de viande crue, d’os, d’abats, d’œufs, d’huiles, de fruits et de légumes, et de compléments (levure, algues, compléments minéraux vitaminés).

Quelles différences avec une ration ménagère ?

La ration ménagère est, comme le BARF, une ration que vous préparez vous-mêmes à partir d’aliments bruts. Ces deux rations ont donc pour point commun de ne pas faire appel à des croquettes ou conserves industrielles. La ration ménagère est constituée de viande crue ou cuite, de légumes cuits, de féculents cuits, d’huile et de compléments minéraux vitaminés. Sa composition est relativement fixe, elle varie peu d’un repas à l’autre. Elle ne comprend pas d’os.

Les avantages du BARF

Bien souvent, nos carnivores domestiques raffolent des rations BARF. C’est leur principal avantage. Pour des chiens difficiles et qui se lassent vite, ce type d’alimentation est souvent beaucoup plus apprécié. Autre avantage, partagé avec la ration ménagère, vous maitrisez les ingrédients qui se trouvent dans la ration de votre animal. Attention toutefois à vérifier la provenance de la viande que vous achetez, et au sérieux du transporteur. Une rupture de la chaine du froid peut avoir des conséquences néfastes sur la santé de votre animal.

Les inconvénients

Chaque ingrédient a des propriétés nutritionnelles différentes, dont dépend l’équilibre de la ration. Le BARF ne peut pas être parfaitement équilibré sur un repas, et il faut varier les ingrédients pour subvenir à tous les besoins de l’animal. Par exemple, le foie est très riche en vitamine A, il faut donc en fournir en quantité raisonnable, et varier avec d’autres abats pour respecter l’équilibre nutritionnel de la ration. Les animaux victimes de certaines pathologies, comme l’insuffisance rénale par exemple, ou encore les animaux en croissance, requièrent une prise en charge nutritionnelle très particulière. Un conseil médical est absolument nécessaire pour assurer la bonne santé de ces animaux, et adapter leur régime.

L’alimentation BARF représente donc un challenge de taille pour un propriétaire. Elle est gourmande en temps et en énergie, et requiert de la rigueur, pour ne pas créer des carences ou des excès en nutriments chez son animal. Demandez conseil à votre vétérinaire : vous pourrez discuter des avantages et inconvénients des croquettes, du BARF, et de la ration ménagère. Une fois que votre choix sera fait, il pourra vous aider à équilibrer les rations de votre animal. Il est toujours plus prudent de donner des croquettes de bonne qualité qu’une ration BARF approximative !