Alimentation
01.25.2021

Nourrir votre chat et votre chien en hiver

L’hiver est là et vos animaux domestiques doivent faire face à une dépense d’énergie supplémentaire afin de rester au mieux de leur forme. Voyons quelles sont les recommandations à appliquer pour que vos boules de poils ne pâtissent pas des frimas de la saison froide.

Le froid donne faim

Nos animaux de compagnie nous montrent, dès que la température descend, un appétit plus prononcé. Ce n’est pas là un effet de gourmandise de leur part, mais bien un comportement tout à fait normal, car leurs corps vont avoir besoin de brûler plus d’énergie pour se réchauffer. Ils ont donc besoin d’un apport supplémentaire de nourriture tout en gardant un œil sur leur poids. Cela, évidemment, n’est pas valable si votre animal passe la majeure partie de sa journée à la maison et qu’il ne sort que pour faire ses besoins. Il faut d’ailleurs veiller à ce qu’il ne mange pas trop pendant cette période, puisqu’il ne se dépense pas vraiment.

Quelle ration pour les canins ?

 
Pour les chiens qui passent de nombreuses heures en extérieur, pour ceux qui pratiquent des activités sportives et surtout pour ceux qui travaillent, il est vivement conseillé d’augmenter leur ration de 15 % en plus. Il est aussi important de ne surtout pas les laisser dehors si les températures baissent trop, et s’ils sont abrités sous des niches, vérifiez bien qu’elles soient bien isolées du froid, de l’humidité et du vent. Ne jamais surestimer la capacité d’un chien à endurer le froid. Dès que le thermomètre affiche 5 °C, c’est le moment de lui augmenter sa ration avec, au mieux, un apport plus adapté en protéines. Vous pouvez aussi améliorer les apports avec de l’huile de saumon sauvage ou des acides gras Oméga 6 et Oméga 3. Ce type de produit est très apprécié par les éleveurs de chiens de traîneaux ou de chiens sportifs travaillant en extérieur. Cela permet de réduire les risques de blessures musculaires. Il vous faut aussi être vigilant quant à sa ration d’eau. Le chien n’aime pas boire de l’eau trop fraîche et si votre Médor vit en extérieur, il peut négliger de s’abreuver si la température de son eau ne lui convient pas. Il faut donc lui présenter de l’eau tiède plusieurs fois dans la journée afin qu’il ait son apport liquide correct.
Cependant, une attention particulière doit être portée sur l’alimentation et le confort du chiot lors des périodes les plus froides. Il ne doit jamais rester mouillé en extérieur et s’il aime gambader dans la neige, il faut faire bien attention aux gelures qui peuvent rapidement apparaître sur la peau du ventre et les coussinets. Il est préférable qu’il ne se couche pas sur un sol trop froid et, surtout, qu’il dorme en intérieur tant qu’il est petit. Quant à sa nourriture, elle se doit d’être adaptée à son âge, avec tous les apports nutritifs correspondant à ses besoins énergétiques.
Et, bien sûr, n’oubliez pas le petit manteau pour les chiens de petites races au poil très court.

Et pour les félins ?

Le régime sera le même pour le chat et, même s’il sort un peu moins à cause du froid, s’il est habitué à se balader, il y a fort à parier qu’il ne renoncera pas à ses escapades. Il lui faut donc un surplus de protéines, et il sera nécessaire d’augmenter ses repas de 15 % de croquettes premium en plus. Vous pouvez aussi laisser constamment une gamelle remplie de croquettes afin qu’il se nourrisse autant qu’il le souhaite, mais seulement durant cette période, ou bien alterner ses repas avec du poisson ou de la viande. Cette alimentation surprotéinée va lui donner soif, et il faudra qu’il puisse toujours boire à volonté. Le chat, en tant qu’animal indépendant, sait très bien lorsqu’il fait un temps à ne pas mettre une patte dehors, et vous pouvez compter sur lui pour préférer rester auprès du radiateur ou du poêle dans ces cas-là. Les promenades dans la neige peuvent quand même être douloureuses pour lui, et s’il tient vraiment à sortir tâter la poudreuse, il sera sage de lui enduire les coussinets de crème hydratante, et de bien le sécher une fois de retour à la maison. Un chat qui n'a pas accès à l'extérieur ne devra pas changer d'alimentation.

Maîtres prévoyants, ne laissez pas votre chien ou votre chat souffrir du froid. S'ils sortent, veillez à augmenter leurs rations alimentaires, mais en gardant toujours un œil sur leur poids. Et gardez-les bien au chaud et au sec.