Santé
10.07.2020

Le Covid-19 et nos animaux familiers

Depuis la fin de l’année 2019, le monde entier est aux prises avec une toute nouvelle maladie qui nous affecte tous dans nos façons de vivre. Mais nous ne sommes pas les seuls à en pâtir et nos animaux qui vivent si proches de nous sont eux aussi en danger.

Petit rappel sur le Covid-19

Cette maladie est classée dans la catégorie des coronaviridae. La dénomination a été donnée en rapport à leurs caractéristiques observées qui, comme on peut le voir au microscope, présentent des sortes de couronnes à leurs surfaces. Ce type de virus cause de nombreuses maladies, tant chez l’homme que chez l’animal. Toutefois, le coronavirus responsable du sars-cov-2, plus connu sous le nom de Covid-19, est une nouvelle forme qui n’a jamais été observée auparavant. Ses origines ne sont pas encore clairement établies et la seule chose dont nous soyons sûrs, c’est qu’il est apparu pour la première fois en décembre 2019 dans la ville de Wuhan en Chine. C’est de cet épicentre que la pandémie mondiale s’est propagée. Le Covid-19 est extrêmement contagieux et se transmet facilement par rapprochement physique. Si dans la majorité des cas, les symptômes sont relativement bénins comme des maux de gorge, une toux sèche, de la température et de la fatigue, il peut être virulent auprès des personnes à risques comme les personnes âgées ou les personnes cardiaques/diabétiques. De grandes difficultés respiratoires ou des pneumonies peuvent se développer et ce sont ces graves maladies qui peuvent alors s’avérer mortelles. Il n’existe aucun traitement ni vaccin pour le moment, les cas les plus légers guérissant spontanément.

Et pour nos chiens et nos chats ?

Dans le monde entier, plusieurs pays ont constaté des cas d’animaux testés positifs au Covid-19. Ainsi, en Chine au mois de septembre 2020, c’est un total de 5 chats et de 2 chiens qui ont été testés positifs. Plus tôt dans l'année, plusieurs cas ont été identifiés dans de nombreux pays d'Europe et du monde.

Il est très important de savoir que si les animaux sont infectés, se sera toujours en réponse à un contact avec un être humain positif. Et il semblerait que, comme pour les humains, la maladie ne soit pas d’emblée mortelle, mais qu’elle aggraverait des pathologies déjà présentes. C’est ce que l’on comprend au regard du cas de Buddy, ce berger allemand décédé le 11 juillet 2020 aux États-Unis. Son maître étant positif, il a contracté le Covid-19. Atteint d’un lymphome, la combinaison des maladies l’a conduit irrémédiablement à la mort, malgré les soins qui lui ont été prodigués. A contrario, le second chien de la famille, Duke, n'a présenté aucun symptôme bien qu'il fût lui aussi positif au Covid-19.
L’Organisation mondiale de la Santé Animale nous rappelle que la pandémie est uniquement le résultat de la transmission du virus d’humain à humain, et que les animaux vivant au plus proche de nous sont, bien malgré eux, des victimes de notre proximité. Ils ne sont donc aucunement des vecteurs pouvant nous infecter.

Les précautions essentielles

La situation mondiale étant largement préoccupante, il est important que tout un chacun anticipe une potentielle hospitalisation. Vous devez donc prévenir par avance toutes les personnes qui pourrait s’occuper de vos chiens et de vos chats, qu’il s’agisse de votre famille, d’un voisin ou d’un collègue. Si vous êtes malade du Covid-19 et que vous êtes confiné dans votre appartement sans jardin extérieur, il sera préférable que vous laissiez votre chien à une tierce personne le temps de votre guérison. Bien sûr, si votre chien peut sortir librement dans son jardin, il vaudra mieux le garder avec vous, de même pour un chat.

Si vous êtes testé positif au Covid-19 et que vous possédez un chien d’assistance, vous ne pouvez évidemment pas vous passer de lui. Il faudra donc limiter les contacts physiques et vous laver les mains systématiquement avant et après la moindre interaction. Durant votre période d'infection, vous aurez l’obligation de demander à une tierce personne de sortir votre animal. Il sera donc prudent de ne pas avoir de contact avec la personne qui récupère votre chien. Celle-ci devra respecter les gestes barrières afin de ne pas contracter le virus.

Dans tous les cas, si vous êtes porteur du virus et que vous gardez vos animaux avec vous, vous devez vraiment limiter le plus possible les contacts avec ces derniers. Cela ne signifie pas de caresses ni de petits bisous, c’est pour leur bien. Durant cette période difficile, il est conseillé de ne pas chercher à caresser d’autres animaux ni de laisser vos animaux se faire caresser par des tierces personnes. Le principe de précaution doit être notre principale motivation afin d’enrayer cette épidémie.

Si lors de votre confinement, votre animal a besoin de voir un vétérinaire, spécifiez-lui votre situation par téléphone, il vous proposera sûrement une solution. Si vous pouvez nettoyer les laisses et les colliers de vos animaux avec un produit désinfectant, il ne faut jamais utiliser d’alcool sur le pelage de votre animal sous peine de très graves blessures !

Et bien sûr, n’envisagez pas de mettre un masque sur le museau de votre chien, cela ne pourrait que lui apporter des difficultés respiratoires.

La santé de nos compagnons à quatre pattes est de notre responsabilité, ne l’oublions pas et adoptons les gestes barrières afin de les protéger.