AlimentationSanté
09.15.2020

Les vomissements des carnivores domestiques

Les vomissements sont très courants chez les carnivores domestiques. Nombreux sont les propriétaires de chiens ou de chats ayant déjà eu affaire à ce genre d’événements indésirables. Cependant, les vomissements ont des causes extrêmement variées et nécessitent de rester attentif lors de leur apparition.

Le vomissement, un symptôme fréquent

Le vomissement est une expulsion active du contenu alimentaire de l’estomac. Chez les chiens et les chats, ce phénomène se divise en trois phases distinctes. L’animal présente tout d’abord une phase de nausée, il mâchonne dans le vide et salive. Puis des efforts expulsifs sont visibles, le ventre de l’animal se contracte alors et des bruits de pompe sont audibles. Enfin, vient la phase d’expulsion alimentaire. Il ne faut pas confondre les vomissements avec des régurgitations, qui surviennent en général après le repas et ne comptent ni nausée ni efforts expulsifs. Les origines des vomissements et des régurgitations sont bien différentes.

En effet, les vomissements peuvent survenir après l’ingestion d’un aliment non comestible ou toxique, lors d’une gastro-entérite ou d’une infestation parasitaire des intestins et suite à une pathologie hépatique notamment.

Quand faut-il s’inquiéter ?

Lorsque les vomissements sont brefs et limités dans le temps, ceux-ci peuvent être dus à une cause bénigne comme une indiscrétion alimentaire, un changement d’alimentation trop brutal ou encore à un exercice post-prandial intense. Dans ces cas de figure, il n’est pas nécessaire de s’alarmer dans l’immédiat. Il faut s’assurer que son animal s’hydrate suffisamment, les vomissements provoquant une perte d’eau importante, et surveiller l’apparition de nouveaux épisodes vomitifs.

Dans le cas de vomissements répétés et durant plusieurs jours, une consultation vétérinaire est fortement conseillée. En effet, il pourrait s’agir de l’ingestion d’un corps étranger, d’une gastroentérite virale ou parasitaire, d’une pathologie intestinale, rénale ou hépatique etc. Autant de causes nécessitant l’investigation par un vétérinaire afin de soigner l’animal.

Diagnostic et traitement des vomissements chez un vétérinaire

Chez le vétérinaire, un examen clinique complet est effectué. Des examens complémentaires, comme des examens d’imagerie et des analyses sanguines, peuvent être nécessaires afin d’explorer la cause des vomissements.

Le traitement des vomissements diffère selon ses causes. Dans les cas les moins graves, il peut s’agir de mettre l’animal à la diète pendant 24h puis de le réalimenter progressivement avec une alimentation hyperdigestible. Des anti-vomitifs et des protecteurs de l’estomac peuvent également être prescrits. En parallèle, il faut traiter la cause des vomissements, lorsque celle-ci est connue. Dans les cas les plus sévères, votre animal doit être hospitalisé chez le vétérinaire afin de le réhydrater correctement et de surveiller son état général. Une approche chirurgicale peut parfois s’avérer nécessaire, lorsqu’il s’agit par exemple d’un corps étranger ou d’un pyomètre.

Conclusion

Le vomissement est un symptôme courant chez les chiens et les chats qu’il faut cependant prendre au sérieux et surveiller de près. Une prise en charge rapide de l’animal permet en général une excellente récupération de ce dernier.