Loisirs
08.11.2020

Partir en vacances avec mon animal de compagnie

Plutôt que de chercher à tout prix une solution pour faire garder son animal de compagnie pendant ses congés, pourquoi ne pas profiter de ces moments de détente avec lui ? Ce n’est pas toujours évident mais avec un peu d’organisation, il est possible de partir en vacances avec son ami à quatre pattes.

Tout d’abord, la question du transport vers la destination de vos rêves n’est pas à négliger.

Si vous choisissez un trajet en voiture, cela n’est normalement pas plus compliqué à mettre en place qu’une visite chez votre vétérinaire. Cependant, si le parcours est long et que votre animal souffre du mal des transports, il est recommandé de lui donner des médicaments adaptés avant de l’introduire dans sa cage de transport. Pour un trajet en train, les conditions de transport sont assez simples. Une fois que vous avez acheté son billet, votre animal devra être muselé et tenu en laisse si c’est un chien ou dans une cage de transport s’il s’agit d’un chat, d’un rongeur ou d’un chien de petit gabarit (généralement moins de 6 kg). Enfin si vous prenez l’avion, vous pouvez être accompagné par votre animal. Il est cependant très important de contacter la compagnie afin de respecter toutes les conditions requises (cage de transport aux normes IATA pour les animaux en soute, passeport avec les vaccins à jour, etc) et de consulter la réglementation mise en place à votre destination. Par exemple, certains pays demandent que l’animal soit traité contre des maladies spécifiques (exemple de l’échinococcose alvéolaire pour les voyages vers le Royaume-Uni, la Norvège, la Finlande ou Malte).

Par ailleurs, il faut prendre en compte les risques infectieux en fonction de la destination et donc adapter les traitements préventifs de votre animal. Pour un voyage dans le bassin méditerranéen, la leishmaniose n’est pas une maladie à prendre à la légère. Cette dernière est transmise par la piqûre d’un insecte et peut être fatale à votre animal. Pour éviter que vos vacances à la plage ne se transforment en cauchemar, il est nécessaire de faire vacciner votre animal et de lui administrer un traitement contre les parasites externes (type moustiques). Parallèlement, un voyage dans l’est de l’Europe nécessite un traitement contre l’échinococcose dans les cinq jours suivant votre retour chez vous.

En fonction de son lieu de vacances, il est primordial de prendre conscience des conditions spécifiques pour éviter ainsi les principaux risques associés. Pour un voyage à la mer, une attention particulière est à porter pour éviter les coups de chaleur ou la déshydratation, les lésions cutanées notamment liées au sel, les otites, les atteintes oculaires ou même digestives (les chiens peuvent faire une intoxication à l’eau salée). Pour un voyage à la montagne, les principales craintes sont liées à l’altitude pouvant être responsable d’œdèmes pulmonaires, de troubles cardiaques ou de déshydratation. Le dénivelé peut entraîner des chutes à l’origine d’atteintes orthopédiques. En hiver, il faut principalement se méfier du froid (surtout pour les races à poils ras) et de la neige qui peuvent causer des affections aux pattes ou aux yeux, mais également des coups de soleil.  

Vous voilà fin prêt pour boucler votre valise et celle de votre compagnon !